Jan
10
21

De la passion à l’entreprenariat

De la passion à l’entreprenariat

Hier, alors que je finissais de lire un article du dernier numéro de mon magazine favori (“Odyssée d’entrepreneurs” de livementor) j’ai eu un déclic.
Ce numéro est consacré à la passion qui anime tous les entrepreneurs. Et l’article que je lisais m’ a ouvert les yeux sur la raison pour laquelle j’aime tellement mon travail. J’ai toujours pensé que c’était parce que j’ai grandi au milieu d’albums de famille, que mon père était passionné de photo, que j’ai eu un reflexe argentique dans les mains très petite… Ce qui est juste, mais l’article m’a permis d’aller plus loin que cette simple constatation.

 

La passion née de l’ émotion

J’ai maintenant la conviction que la passion naît de nos émotions, lorsqu’un événement ou un objet nous provoque une émotion si forte qu’il nous faut faire quelque chose ensuite pour la ressentir encore et encore et/ou en faire profiter les autres. Ça peut paraitre un peu obsessionnel, mais on le sait : les artistes ou entrepreneurs le sont souvent. Mais la plupart du temps, je ne pense pas que cela soit une obsession destructrice mais plutôt créatrice. Et cela est logiquement d’autant plus fort lorsque cela nous arrive dans l’enfance.

Pour ma part, je me souviens la joie et le sentiment d’appartenance que me provoquaient les portraits de notre famille, les photos faites par mon père de ma mère enceinte de moi. Mais aussi les photos de mes parents enfants affichées dans les salons de mes grands-parents, rangées en vrac dans une vieille valise chez les uns, dans de beaux albums chez les autres… Ces portraits m’ont appris d’où je venais, car chaque photo d’un ancêtre était accompagnée d’une histoire comptée par mes grands-pères. L’un inventait parfois (souvent) des histoires sûrement pour y ajouter un peu plus de magie. Il a l’art de mêler vérité et fiction que mon esprit d’enfant ne percevait pas. Aujourd’hui encore, quand il me raconte des histoires, je suis obligée de demander à ma mère si telle ou telle chose est vraiment arrivée !

Mon autre grand-père, lui, était passionné de géographie. À partir d’une photo, il nous racontait ses voyages avec les copains ou en famille, les paysages, les gens rencontrés au fil de ses aventures. Notre esprit s’évadait au fil de ses récits. De cette façon, il m’apprit des choses de la vie, à être curieuse, débrouillarde et je trouve que cela a aussi participé à nous donner confiance en nous et en l’avenir. Mes grands-pères ne sont bien sûr pas les seuls à avoir participé à la naissance de passions et de qui je suis, la patience de mon père n’y est pas pour rien non plus et c’est bien sûr tout un environnement. Mais cet article m’a fait ouvrir les yeux sur cet aspect dont je n’avais pas encore pris conscience.

Toujours est-il que toutes ces histoires ont provoqué beaucoup d’émotions en moi. Elles pouvaient me faire rire, pleurer, être en admiration pour mes aïeuls…

J’aime faire des photos pour que vous, vos enfants, vos petits-enfants ressentent toutes ces choses-là dans quelque temps. Je pense que toutes ces histoires, ces moments partagés m’ont fait aimer les gens, les liens, les connexions qui se créent. La photo en elle-même n’est qu’un outil en fait. Oui, j’ai certaines obsessions de photographe, la lumière, la couleur… Mais cela me permet juste de servir le message que je veux faire passer dans mes images : la joie des moments en famille, en couple, entre amis ou simplement un beau portrait pour que plus tard on y cherche des ressemblances avec un nouveau-né…

Je comprends mieux aujourd’hui d’où vient ma passion pour la photographie et ma dépendance aux relations sociales.

Mais mon métier ne se résume pas à cela, il y a aussi l’entrepreneuriat. Le fait que même si j’adore ça, je ne fais pas que faire des photos de couple et de famille à longueur de journée. La vie d’entrepreneur a beaucoup d’autres facettes, surtout chez les indépendants. Nous sommes aussi chef de projet, comptable, social media manager, webmaster, informaticien, graphiste, commercial, marketeur … Mais il faut savoir se faire aider au bon moment, nous ne pouvons pas être bons en tout ou bien il nous faut nous former dans ces domaines annexes. Et cette diversité de tache est une vraie source d’enthousiasme pour moi.

 

Aujourd’hui, j’assouvis en quelque sorte 3 passions à travers mon métier :

– la photo et les émotions qu’elle a le pouvoir de provoquer

– les relations sociales

– ma soif d’apprendre et de faire des choses différentes dans une même journée

Et vous, quelles sont vos passions ? D’où viennent -elles ?

 

 

PRECEDENT

Laisser un commentaire

TYPE AND HIT ENTER